fbpx

Skip links

Rencontres EdA 2019 – Effondrement des Alpes

VEN. 17 & SAM. 18 MAI

EFFONDREMENT DES ALPES – INVENTER UN NOUVEAU PATRIMOINE 2018-2021

La Presqu’île de l’imaginaire a accueilli les premières rencontres du programme de recherche EdA (pour Effondrement des Alpes) de L’ESAAA – l’École Supérieure d’Art Annecy Alpes en partenariat avec le CPF – Centre Photographique de Genève – à l’occasion de deux journées d’études. Pour cet événement exceptionnel, le site de Châteauvieux a été transformé en un véritable laboratoire artistique des mutations du monde ponctué de conférences, de performances, d’expositions et de rencontres.

LES RENCONTRES EdA 2019 ont proposé deux journées pour rassembler les participant·e·s de la première année de la plateforme de recherche et de création EFFONDREMENT DES ALPES. Pendant ces quarante-huit heures, les participant·e·s ont travaillé sur ce site vieux de mille ans, sur une presqu’île d’un lac qui était il y a peu (il y a 12 000 ans, avant l’Holocène) une vallée occupée par un glacier épais d’un kilomètre, cela au cœur d’une région, les Alpes, qui se réchauffe à toute allure (2°C de plus depuis le début du XXe siècle). Les interventions et les échanges ont porté sur les falaises et les montagnes, l’érosion et les végétaux, les agendas des mondes qui s’inventent, la réinvention du temps long…

LE PROJET EdA EN BREF Le réchauffement climatique dans les Alpes provoque la fonte du permafrost, ciment de glace qui maintient la cohésion des falaises d’altitude. Depuis quelques années, il s’ensuit de spectaculaires effondrements rocheux, avec des conséquences indé- niables sur le cadre naturel, les infrastructures humaines, les pratiques outdoor, et plus largement sur les représentations de la montagne. Refusant tout imaginaire catastrophiste, le projet EdA vise à regarder ce phénomène en tant qu’objet contemporain, à le documenter, le travailler et lui faire produire des perspectives inédites pour le monde qui vient. Pour ce faire, l’ESAAA et le CPG rassemblent des créateurs

LES INTERVENANTS Agnès Sinaï, journaliste environnementale ; Laurent Faulon et Stéphanie Cherpin artistes & enseignants à l’ESAAA ; Étudiant·e·s en 3e année Art à l’ESAAA, Pierre Gaignard, artiste ; Gilles Clément, ingénieur horticole, paysagiste, écrivain, jardinier, enseignant à l’ENSP ; Olivier Labuissière, chercheur au CNRS ; Patrice Maniglier, philosophe ; Sonia Pérez, coordinatrice pédagogique à l’ESAAA ; Quentin Lazzareschi, artiste en DSRA à l’ESAAA ; Émilie Hache maîtresse de conférences à l’Université Paris Nanterre, chercheuse en écologie et philosophie pragmatique ; Michaël Ghyoot (avec Cécile Guichard) architecte et membre de Rotor, Bruxelles ; Ana Teixeira Pinto, auteure et théoricienne de la culture ; Naïm Aït-Sidhoum, réalisateur et producteur ; Jade Lindgaard journaliste à Médiapart, écologie et climat.

En savoir plus sur le projet EdA

Leave a comment

Name*

Website

Comment