Skip links

Paul Lay-Full Solo / Dim.26 juin

Dim. 26 Juin | Tarif plein : 29 € / Tarif réduit : 23 €

Nuit d’été n°3 – Concert jazz d’après Beethoven

PAUL LAY
Full Solo – Piano

Réserver mes places

Beethoven va faire swinguer la Presqu’île de l’imaginaire. Pianiste accompli, qui compte parmi les plus grands jazzmen de la scène française actuelle, l’impétueux Paul Lay fusionne les genres pour réinventer les frontières de ses paysages sonores. De la Lettre à Elise au final du dernier mouvement de la 9e Symphonie, en passant par la Symphonie n°7, il plonge dans l’esprit beethovénien en insufflant une nouvelle palette de couleurs, à l’image d’un Picasso qui compose sa toile avec « le sérieux d’un enfant qui joue ». Entre écrit et improvisé, l’ovni du piano combine l’esprit du classique, celui du jazz et du blues avec brio, et fait des contraintes son terrain de jeu vers la liberté…

« Paul Lay est un Marvel du piano. Un super héros des 88 touches, les pliant sous ses doigts à sa volonté. 

Il fait partie de cette génération mutante qui a grandi un pied dans le classique, un pied dans le jazz, et comprend la vérité inhérente à chacune de ces traditions. L’une, multicentenaire, s’attache depuis toujours à la clarté et l’intonation mélodique, à la beauté des formes et des polyphonies, tandis que l’autre, toute jeune encore d’à peine un siècle, explore avec obstination toutes les possibilités rythmiques et harmoniques de l’improvisation.

Rassemblez ces deux héritages, fondez-les dans le moule du Conservatoire Supérieur National de Musique, saupoudrez de génie, laissez durcir quelques années et vous avez Paul Lay, Marvel de piano. Inutile de dire qu’il n’est pas passé inaperçu : à 30 ans, il se voit décerné pour son deuxième disque le prix de l’Académie Charles Cros, deux ans plus tard c’est le prestigieux prix Django Reinhardt distinguant le meilleur musicien de l’année, puis en 2020 les Victoires du Jazz qui confirment ce verdict.

Aussi c’est en pleine possession de ses moyens que, à la demande de René Martin pour ses Folles Journées de Nantes, le pianiste s’est penché cette année-là sur les œuvres de Beethoven dont on célébrait le 250ème anniversaire. Le répertoire ? Certaines de ses mélodies universelles telles que la Sonate au clair de lune ou La lettre à Élise, en passant par l’Hymne à la joie ou sa Symphonie n°7, mais aussi des compositions de Paul, inspirées par la musique du Maître et la visite des lieux où ce dernier a vécu : Vienne, Heiligenstadt…

Il peut être très risqué de s’attaquer à un tel répertoire, et c’est là que d’être un super héros fait toute la différence. Car ni la technique, ni les idées, ni le goût du risque ne font défaut à Paul lorsqu’il reprend ces thèmes inoubliables (dont certains sont des cauchemars de voisins de pianiste, je pense en particulier à la Lettre à Élise !). Il les enfile comme un gant avec l’aisance d’un jazzman qui joue les grands standards, et fait apparaître dans l’œuvre de Beethoven le mélodiste éblouissant qui ne demande qu’à être repris, dérivé, réinventé avec le temps qui passe sans rien lui retirer de sa modernité.

Aucune hésitation ou fausse pudeur n’entachent cette conversation du pianiste avec son instrument. L’exercice du solo est ardu, mais le risque est multiplié lorsqu’il s’agit d’enjamber les siècles pour tutoyer les monstres sacrés, et la seule solution est de s’y donner entièrement. C’est donc un véritable saut de l’ange que cet enregistrement donne à entendre, celui d’un Marvel du piano habité par une musique à laquelle il donne tout. En full solo. »

Laurent de Wilde

“Paul Lay est un Marvel du piano. Un super héros des 88 touches, les pliant sous ses doigts à sa volonté.”

Laurent de Wilde

PROGRAMME

Full Solo / Piano – Beethoven

1. Thème et Variations 2. In Vienna – Portrait3. Hymne à la joie 4. In Vienna – Blues 5. Sonate au Clair de Lune 6. Symphonie n°7 7. Lettre à Elise 8. In Vienna – Water Drops 9. Lied 10. Des Sourires et des Ombres11. In Vienna – Heiligenstadt 12. Bagatelle

BIOGRAPHIE

Paul Lay

Élu « artiste instrumental » aux Victoires du Jazz en 2020, Paul Lay est un pianiste aux multiples facettes, dont le jeu singulier s’est nourri de nombreuses collaborations aux formats originaux.

Il obtient des récompenses aux concours les plus prestigieux : Prix de Soliste du Concours de la Défense, Concours de Piano-Jazz de Moscou, Concours Martial Solal, Concours de Montreux, Prix de l’Académie Charles Cros avec son deuxième album « Mikado », Prix Django Reinhardt de l’Académie du jazz.

Pianiste reconnu internationalement, il se produit entre autres à la Philharmonie de Paris, à l’Arsenal de Metz, au Trident de Cherbourg, au Théâtre National de Bordeaux, à La Criée de Marseille. Il a participé aux festivals Jazz in Marciac, Jazz à La Villette, Jazz à La Défense, Paris Jazz Festival, aux festivals internationaux de la Roque d’Anthéron et de Menton, au Festival de Saint-Paul de Vence, à Jazz sous les Pommiers, Jazzdor de Strasbourg, aux Lille Piano Festival et Piano aux Jacobins. Paul Lay est également présent sur la scène internationale, notamment au French May à Hong Kong, aux Garana Jazz Festival, JazzFest Berlin, Montreux Jazz Festival, Festival de Jazz d’Agadir, Gaume Jazz Festival, North Sea Jazz Festival, en Chine, au Japon et en Russie.

1ÈRE PARTIE – Lecture variation pour voix & cordes

CIE CHOSES DITES

Passez par les villages…
Chemins de traverses dans l’oeuvre de Peter Handke

Il y a toujours des lignes vers l’ailleurs dans les écrits de Peter Handke ; s’égarer
avec lui donne une conscience aiguë de la fragilité humaine. (…)
La grandeur de Handke, c’est son exacte simplicité, c’est aussi son attention à
ce qui affleure sous la vie quotidienne, repérée à ce point exacte où elle est
universelle. La compagnie Choses Dites, s’empare de ce poète contemporain, en mots et en notes, pour partager avec le public, le sens et le désir de toujours réinventer ensemble, voire « ré-enchanter » le monde.

Peter Handke, est un écrivain autrichien (1942) vivant en France depuis de nombreuses années ; il est le lauréat du prix Nobel de littérature 2019 avec La voleuse de fruit – Il signe une œuvre considérable et multiple où se croisent romans ( La femme gauchère…) théâtre ( Par les villages…) – Poésie – (Poème à la durée…) – essais – (Essai sur la fatigue…) – scénarios de films – ( Les ailes du désir…) – pour exemple – et traductions ( notamment de Duras et Modiano)

Muriel Vernet voix • Dominique Brunier violoncelliste •
photo Alexandra Fraresse

INFORMATIONS PRATIQUES

Ouverture du site • 17H30
Première partie • 19H00 (45 min env.)
Entracte • 19h45
Spectacle à • 20H45 (1h30 env.)
Tarif plein 29€
Tarif réduit* 23€
Tarif enfant -12 ans 15€
Tarif adhérent·e Brise Glace** 20€
*(-25 ans, étudiant·e·s, demandeur·euse·s d’emploi & intermittent·e·s du spectacle, sur présentation d’un justificatif)
**(sur présentation d’un justificatif)
En plein air
Les manifestations se déroulant en plein air, sur l’herbe, vous êtes invités à prévoir plaids et coussins pour leur confort. En cas de pluie, des tentes nomades sont prévues pour vous abriter.
Bar & restauration
Dès l’ouverture du site, vous pourrez vous rafraîchir et vous restaurer au bar de la Presqu’île. Découvrez une sélection de boissons locales et une carte des vins proposée par Par Amour du Vin, des planches de charcuterie-fromages seront également proposées par La Fromagerie de la Cochette.

ACCÈS

En vélo piste cyclable Annecy-Albertville. Votre trajet avec Vélonecy ! 
> En bus (uniquement pour l’aller) votre trajet sur le site de la Sibra
> Covoiturez via la plateforme Movewiz :  Nuit d’été n°1 – Catastrophe – Gong!, Nuit d’été n°2 Damasio & Péchin – Entrer dans la couleur et Nuit d’été n°3 Paul Lay – Full Solo
> Stationnement parkings devant l’église (Passage Grenette) payant et parkings F2 / F4 / F5 & F7 gratuits au 281 rue des prés Bernard – 74 410 Duingt puis accès à pied (prévoir 15 minutes).
> Bateau découvrez notre offre billets & bateau combinés avec la Compagnie Blue Diamond Taxi Boat

Leave a comment